Friday, August 18, 2017
Worldwide Leader in Sports News
for the Deaf Community

Deaf students attend WDCC

Deaf students from five Quebec schools for the Deaf were given the opportunity to attend to the 13 World Deaf Cycling Championships. It is an educative project that couldn’t have been possible without a partnership between the Organizing Committee and the Quebec Foundation of the Deaf.

This school project was a fantastic opportunity for students to see deaf athletes competing, learn new sign languages and enjoy the outdoors. “It’s fun to watch deaf athletes competing and we can do more outdoor activities here,” said Léah Fiby Mamane, student at Lucien-Pagé.

For Rosalie Labelle-Vincent from the Esther-Blondin school, it is good to be able to go on a trip and meet students from other schools while learning new signs with athletes. “It’s the first time I see such an event, and I like that we all are Deaf because we are alike,” she said.

Gadbois, Lucien-Pagé and Esther-Blondin schools located in Montreal as well as Joseph-Paquin and Charlesbourg schools in Quebec region never have the opportunity to participate together in a project. “It’s a good opportunity for us, it allows us to create a contact and to meet. It also creates a feeling of belonging together,” said Julie Laroche, teacher at Gadbois School.

Des étudiants sourds de cinq écoles québécoises ont eu la chance de se rendre à Mont-Tremblant pour assister aux épreuves du 13e Championnat mondial de vélo des Sourds. C’est un projet scolaire et éducatif qui a été possible grâce au partenariat entre le comité organisateur et la Fondation des Sourds du Québec.

Cette sortie scolaire représentait une occasion en or pour les jeunes de voir des athlètes sourds en compétition, d’apprendre de nouvelles langues des signes et de profiter de la campagne. « C’est plaisant de voir des Sourds en compétition et on peut faire plus d’activités extérieures », dit Léah Fiby Mamane, étudiante à Lucien-Pagé.

Pour Rosalie Labelle-Vincent de l’école Esther-Blondin, elle apprécie de pouvoir faire un voyage et de rencontrer les jeunes des autres écoles tout en apprenant de nouveaux signes avec les athlètes. « C’est la première fois que je vois un événement comme ça et j’aime qu’on soit tous des Sourds parce qu’on est tous pareil », dit-elle.

Les écoles Gadbois, Lucien-Pagé et Esther-Blondin situées dans la région de Montréal ainsi que l’école Joseph-Paquin et la Polyvalente de Charlesbourg dans la region de Québec n’ont jamais l’occasion de participer dans un projet ensemble. « C’est une belle opportunité pour nous, ça nous permet de créer un contact et de se retrouver. Ça crée aussi un sentiment d’appartenance », souligne Julie Laroche, professeure à l’école Gadbois.